La vie du dictateur Noriega

0
La vie du dictateur Noriega

Les nouvelles ont été remplies par de nombreux articles relatifs à la mort d’un dictateur : Manuel Noriega. Ancien général, agent de la CIA et homme fort du Panama, nous trouvons juste de vous rappeler la vie de ce grand personnage.

Qui est Manuel Noriega ?

Le dictateur Noriega, de son vrai nom Manuel Antonio Noriega, est un militaire et homme d’état à Panama. Il est né le 11 février 1934 à Panama et a rendu l’âme le 29 mai 2017, à 83 ans. Rappelons que Noriega est né dans une famille pauvre  colombienne. Nombreuses personnes se sont permis de le surnommer « face d’ananas ». C’est certainement à cause de son physique : petit, trapu avec un visage marqué par les cicatrices d’acné. Malgré son rêve de devenir psychiatre, il s’est engagé dans l’armée et est devenu général.

L’histoire de sa vie

Raconter la vie de l’ancien dictateur n’est qu’une façon de parler, c’est pratiquement impossible. Sa fille, Sandra, a même avoué un jour que raconter la vie de son père « ne tiendrait pas dans un livre ».

Le jeune homme a commencé sa carrière dans l’armée en tant que Général. Puis, il a travaillé au sein du CIA en tant qu’agent. Par la suite, il a détenu le pouvoir, mais il s’est fait renversé par les États-Unis de 1938 à 1989. Enfin, il a été condamné pour trafic de drogue. En 2010, il est extradé vers la France pour blanchiment d’argent. Avant sa mort, il purgeait trois peines de 20 ans en prison. Voilà un petit résumé de son parcours. Concernant sa vie privée, il s’est marié à Felicidad et le couple a eu trois enfants. La famille vivait dans une demeure somptueuse qui comptait un zoo  miniature, un casino privé et une piste de danse. Bref, la famille vivait dans le luxe.

antionio-noriega

Les causes de sa mort

Noriega avait été opéré le 7 mars, car il avait une tumeur bénigne au cerveau. L’opération s’est faite dans l’hôpital de Panama City. Malheureusement, il a souffert d’une hémorragie cérébrale, suite à l’opération. Il a du subir une autre opération et c’est là que son état s’est vraiment dégradé. Il était alors victime des hémorragies cérébrales, de complications pulmonaires, d’un cancer de la prostate et d’une dépression.

Rappelons que l’ancien dictateur a été obligé de sortir de prison pour effectuer les opérations. Suite à la dégradation de son état, sa famille a demandé à plusieurs reprises une assignation à résidence permanente. Malheureusement, les demandes n’ont pas abouti.

Pour de nombreuses personnes, il est vraiment difficile de parler en bien du dictateur. En effet, il était un bourreau. Certains prétendent qu’il n’est plus le même depuis qu’il est monté au pouvoir. D’après le général Ruben Dario Paredes, « J’ai connu Noriega quand j’étais lieutenant et lui sous-lieutenant. Il était très attentif et normal, correct, discipliné, décent. Mais quand cet homme est devenu général, c’était devenu un autre pour toujours. Le pouvoir l’a transformé et corrompu. »